Logos, labels et mentions marketing

S'il est vrai que les labels ont permis de faire évoluer les mentalités et de sensibiliser le public sur certaines pratiques aux multiples impacts négatifs des industries (alimentaire, cosmétique, pharmaceutique), ils sont également devenus des arguments marketing indispensables au fil des années. Leur abondance dans tous les domaines en est un parfait exemple, mais leur utilité n'est pas toujours si évidente. On interprète parfois à tort la fonction et la portée de tel ou tel logo.

 

Vu la composition de mes produits je pourrais utiliser un certain nombre de logos et de mentions marketing : bio, non-testé sur des animaux, fabrication artisanale, production française, saponification à froid, etc... Je préfère sensibiliser mes clients aux méthodes de fabrication et leur indiquer directement la provenance des ingrédients qui composent mes cosmétiques, plutôt que de faire une sorte d'étalage marketing de logos et d'assertions.

 

Easyrecyclage_Point_vert_recyclage

L'exemple le plus frappant est le logo Point Vert qui ne signifie pas du tout que l'emballage que vous tenez entre les mains sera recyclé, il indique simplement que l'entreprise qui a commercialisé ce produit verse une contribution à un organisme chargé du tri et du recyclage en France.

On trouve sur internet une multitude de guides sur les logos et leurs différente significations. Je propose plutôt ici une discussion sur des arguments ou des logos qui peuvent poser problème pour le consommateur et le tromper. 

CFV-logo-rose

L'expérimentation sur des animaux :

En cosmétique il est assez fréquent de voir le logo Cruelty free (plusieurs origines sont possibles) ou les assertions "non testé sur des animaux". Cet argument n'a pas lieu d'être ! C'est même interdit par la réglementation (on ne peut utiliser comme argument marketing une nécessité réglementaire).

 

En effet, la législation européenne prohibait déja les tests sur les animaux depuis 2003. Son application réelle ne débuta qu'en 2004, mais ce ne fut pas aussi facile. Cette interdiction ne concernait que les tests de produits finis, ce qui veut dire que l'industrie a continué les tests sur des animaux avec des ingrédients de cosmétiques ou des assemblages d'ingrédients. Pour contourner la loi il suffisait de ne pas tester le produit terminé sur les animaux.

 

En 2013, la législation européenne prévoyait une interdiction de la vente des produits testés sur des animaux et la fin des tests d'ingrédients cosmétiques sur les animaux, en théorie... Le problème ne fut que déplacé. Les entreprises suffisamment grandes purent continuer les tests sur des animaux en dehors de l'Europe, avant d'importer leurs produits en Europe pour les commercialiser. 

 

Les labels végans : 

Le label végan est un progrès indéniable pour tous ceux qui souhaitent changer d'alimentation et de mode de vie en toute simplicité, sans examiner à la loupe chaque étiquette et chaque emballage avec suspicion. Mais attention tout de même à rester vigilant : un label végan peut toujours cacher des ingrédients nocifs ou néfastes sur le plan écologique qui ne sont pas d'origine animale : huile de palme, dérivés de pétrole, perturbateurs endocriniens... Un label ou un logo vous donnera une information précise, à vous de vérifier les autres !

 

Le bio :

La provenance biologique des ingrédients présente des avantages, elle garantit tout de même une utilisation beaucoup plus faible des pesticides en agriculture. En effet, le bio ne signifie pas zéro-pesticide, mais une interdiction de la quasi-totalité des pesticides non-bios, mais il reste tout de même les pesticides et traitements bios.

 

Par exemple, la bouillie bordelaise est utilisée en agriculture biologique certifiée. Elle contient du cuivre et de la chaux et elle est très nocive pour un certain nombre d'organismes du sol (notamment les vers de terre). De plus, elle s'accumule dans ces êtres vivants qui l'ingèrent par erreur et elle atteint une concentration de plus en plus élevée à mesure qu'on remonte dans la chaîne alimentaire (phénomène de bioaccumulation), pouvant même empoisonner des oiseaux.

 

Si l'origine bio d'une partie des ingrédients est une bonne nouvelle, il ne faut pas pour autant que vous en oubliez ceux qui ne sont pas bios ! Comme pour l'argument végan, un cosmétique bio peut malheureusement cacher des substances dangereuses ou soupçonnées d'être des perturbateurs endocriniens. Le fait qu'un cosmétique soit bio garantit un certain pourcentage d'ingrédients biologiques (10% la majeure partie du temps), l'intégralité du produit n'est pas bio. De plus, certains ingrédient comme l'eau ou les minéraux ne peuvent pas être bio, car ils ne sont pas issus de l'agriculture biologique.

 

Logo-AB-FR-UE-AGRI-FRANCE

Le logo AB français est apparu plus tôt que le logo "eurofeuille" : en 1962. Le cahier des charges AB était en effet plus exigeant, mais la réglementation européenne datant de 2009 fait disparaître progressivement ce logo AB qui est devenu facultatif. Un alignement des normes sur le cahier des charges eurofeuille se fait alors, au détriment des pratiques de cultures (et de l'environnement). Le label Bio Cohérence a lui conservé les exigences françaises plus poussées.

 

Attention : ces logos ne donnent pas d'indication sur la provenance, mais sur le respect du cahier des charges associés.

Cosmétiques sains :

Formulation simple et soignée : pas d'ingrédients superflus, aucune substance dangereuse ou suspecte et surtout, de la qualité !
Artisanat respectueux de l'environnement :

Tous nos produits sont faits main à Montmorency, dans le Val d'Oise, avec des techniques économiques en énergie.
Consigne : 

Conservez soigneusement vos emballages : ils sont consignés. Si vous pouvez passez à Montmorency me les remettre vous bénéficierez alors d'une réduction !
Paiement sécurisé :

Commandez en toute sécurité avec notre plateforme de paiement sécurisée française PayPlug.

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,